Johanna, un destin ébranlé par le nazisme

Johanna, un destin ébranlé par le nazisme
  • Éditeur québécois

Dans ce récit intimiste, Francine Ouellette raconte l'enfance de sa mère, Johanna, en Allemagne. Elle décrit la montée de la popularité d'Hitler ; les affiches placardées sur les murs, avec leur croix gammée noire sur fond rouge ; les chemises brunes qui brutalisent ou arrêtent Juifs et intellectuels. À dix-neuf ans, Johanna traverse seule l'Atlantique à bord d'un navire pour échapper au spectre de la guerre et débarque à Québec, en souliers dans la neige. L'auteure relate l'intégration de sa mère en terre d'accueil à travers le prisme de ses propres souvenirs d'enfance.