À la vie, à la mort
  • Éditeur québécois

On dit souvent lors d'une épreuve, d'un deuil ou de tout autre moment difficile : « La vie continue… »
Avant, je voyais cette phrase comme une fatalité : « On n'a pas le choix, il faut continuer… » Je vois ça de façon différente à présent. Je pourrais dire que ça signifie plutôt : « La vie est forte, la vie est merveilleuse, et on a le droit de continuer. »
Marcia n'a jamais eu peur de vivre, mais a toujours eu tellement peur de mourir. Anne-Marie, son amie de toujours, a décidé, à la suite d'une récidive de cancer, de ne pas subir de traitements et de vivre les derniers mois de sa vie dans la joie et la sérénité. Marcia a alors su qu'elle était en train de recevoir le plus beau cadeau qui soit : être aux premières loges pour en arriver à voir la mort sous un autre angle. L'angle de la VIE.
Depuis, elle ignore si elle sait mieux comment mourir, mais chose certaine, elle sait vivre, encore plus.