Sauf que j’ai rien dit
  • Éditeur québécois

Cette histoire commence un mardi soir de février sur Facebook, se poursuit dans des inbox et des messages textes. Elle parle de scénarios inventés, de faire l’amour pas très bien dans une chambre sans rideaux, de soirées entre amis à regarder son cell aux deux mi­­nutes, de s’oublier soi-même. D’amour ? Ça, Jolen elle-même ne sait pas. Avançant à tâtons dans une période floue de sa vie, elle s’accroche à son téléphone et à l’idée qu’elle se fait du magnifique Joseph.
Avec un humour mordant et une langue contemporaine colorée, Lily Pinsonneault raconte les bons et les moins bons coups de cette jeune femme qui cherche à se réapproprier ses désirs, ses besoins, sa vie.

Table des matières

Table des matières
Couverture 1
Collection 3
Données de catalogage 6
Exergue 9
Février surprenant pour un février 11
La rencontre qui n’a pas changé ma vie 13
Toujours trois bières de bues, c’est la donnée constante de l’histoire 15
Mon emploi confidentiel 23
Le mercredi au travail 25
Jeudi 31
Là faut que je change de chapitre parce que l’autre s’appelle jeudi, mais c’est encore vraiment la même chose, sauf que dite dans d’autres mots et une copeule de jours plus tard 37
Mes différents projets à court moyen terme 43
La routine qui s’installe 55
Archives 59
Nos retrouvailles 63
Un portrait de la situation 75
Le beau dimanche 81
Mi-mars 93
Début avril 95
Quinze jours plus tard 97
Quatre jours plus tard 99
Quatre heures plus tard 101
La poésie de sous-sol 103
Le lendemain matin de la troisième fois où j’ai couché avec Joseph 111
L’after party 115
Le vendredi suivant la fin du visionnement de la télésérie 117
Que la fête continusse 119
Mon anniversaire de naissance 123
La fois qu’on s’est croisés par hasard 129
Mes vacances 133
Dans l’autobus en revenant 135
Faire l’amour avec un gars ben impliqué dans son syndicat à l’UQAM 141
Prendre soin de soi comme on prend soin d’un enfant 145
Un mardi soir de petit chat (mi-août… OK peut-être pas) 149
Fin août 153
Mes lunettes 3D pis d’autres gogosses pas importantes qui deviennent importantes tout à coup 157
Trop cute, un faux nom Facebook avec une photo floue en profile pic qu’on voit juste ses tites épaules frêles prêtes à être consolées 163
Début octobre, stand-by deux jours avant son départ 167
Mon automne 173
Résumé 177