Procès verbal
  • Éditeur québécois

«Jusqu’où suis-je prête à aller pour être libre d’écrire? Quelle est ma responsabilité d’éditrice de livres qui dérangent? Si ma parole et celles que je défends blessent tout en prenant soin, puis-je prétendre encore qu’elles sont bonnes? Le bien que l’on fait en ne se taisant pas compense-t-il pour l’outrage de l’écrit? Comment défendre le métier d’éditrice, celui d’écrivaine?

J’ai décidé d’avouer. Rien que de la vérité. De cette vérité dont une cour ne voudrait pas et que j’ai le bonheur de partager avec vous, celle qui a des doutes qui dépassent, celle qui glisse, la vérité désirée qu’en littérature je poursuis sans pouvoir la garder contre moi, la vérité horizon à laquelle nous contribuons en marchant vers elle.»

Dans ce récit en forme de procès, qui déjoue habilement les codes du droit avec les armes de la littérature, Valérie Lefebvre-Faucher revient sur son parcours d’éditrice, d’écrivaine et de féministe pour réfléchir à l’épineuse question de la liberté d’expression. Contrôle de la parole par l’État, par l’argent, par les pairs… Toutes les pièces à conviction sont exposées à votre jugement. Il en résulte un plaidoyer magistral, à la croisée de l’essai et de la fiction, en faveur de l’art comme levier de résistance politique.

Table des matières

Table des matières
Procès verbal 1
Crédits 6
Table des matières 7
Avertissement 8
Dossier Noir Canada 9
Note à l’attention du jury 11
Pièce 1: Aveux 18
Pièce 2: Les faits 21
Pièce 3: Anti-interrogatoires 43
Pièce 4: Rapports d’experte 59
Pièce 5: Enquête sur celle qui parle 84
Pièce 6: Fictions juridiques 101
Plaidoirie 110
À vous 132
Appel: Contre l’édition, pas de repos 135
Dossier non résolu 137
Pièce 1: Note à l’attention des camarades 139
Pièce 2: Déposition d’une éditrice féministe 143
Pièce 3: Interrogatoires hors cour II 169
Pièce 4: Fictions injustes 176
Pièce 5: Jurisprudence et contextes de parole 190
Remerciements 232