Léon Gérin, devenir sociologue dans un monde en transition

Léon Gérin, devenir sociologue dans un monde en transition
  • Éditeur québécois

L’auteur s’inscrit dans une longue tradition sociologique au Québec – de Léon Gérin en passant par Jean-Charles Falardeau, Fernand Dumont, Gilles Houle, Nicole Laurin et Nicole Gagnon – et permet sa redécouverte. Il nous montre le cheminement de Léon Gérin, « le premier sociologue cana­dien », en même temps que celui d’une certaine société, comme une trame évolutive de l’individu et de la collectivité dans laquelle il s’active.

Le recours à la correspondance nourrie de Gérin, ainsi qu’à de riches fonds d’archives, nous fait entrer dans le privé, aborder des aspects difficiles à déceler dans d’autres types de sources et reconstituer les réseaux de relations du sociologue. Les connaissances qui en découlent apportent un éclairage qui nous fait mieux comprendre la société québécoise de cette époque, mais aussi d’aujourd’hui.

Table des matières

Table des matières
Léon Gérin, devenir sociologue dans un monde en transition 1
Avant-propos 9
Pour une sociologie du Québec 9
Une ethnographie historique de la pratique scientifique 17
Une sociologie de la connaissance 28
Introduction 31
Sur la pertinence d’étudier la correspondance 35
L’hypothèse d’une société différenciée 38
Le Fonds d’archives Léon Gérin 40
Les principaux correspondants 43
PARTIE 1 55
Les années de formation (1877-1886) 55
Les principaux correspondants 57
Chapitre 1 59
«Entrer dans le monde»: distance de la religion par la religion 59
Chapitre 2 73
«Une politique d’aliénés»: distance du politique par le politique 73
PARTIE 2 87
À la recherche d’une position sociale (1887-1903) 87
Les principaux correspondants 89
Chapitre 3 93
Devenir colon 93
Chapitre 4 115
Devenir fonctionnaire 115
Chapitre 5 133
Devenir sociologue 133
PARTIE 3 165
Du domestique au sociologique (1904-1911) 165
Chapitre 6 175
Formation du couple et reproduction familiale 175
Chapitre 7 201
Théorisation sociologique et expériences vécues 201
Annexes 245
Annexe 1 247
Le pays et la famille de Gérin-Lajoie. Impressions d’enfance d’un de ses fils 247
Annexe 2 255
Clairefontaine et la famille Gérin. Impressions d’enfance de sa petite-fille Thérèse Gérin 255
Annexe 3 265
«Lueurs du Paris d’antan»,souvenirs de Léon Gérin (Le Quartier Latin, 20 décembre 1940) 265
Annexe 4 269
Lettre de Paris. À bord du Damara, 19 septembre 1885 269
Annexe 5 273
Lettre de Paris. Le jour des morts au cimetière du Père Lachaise, 6 novembre 1885 273
Annexe 6 277
Manuscrit inédit. «La méthode de la science sociale. II. L’observation monographiqueet ce qu’elle comporte» 277
Remerciements 293
Index 295
Bibliographie 299
Table des matières 309