Le territoire dans les veines
  • Éditeur québécois

À travers le rapport au territoire qu’elles convoquent, les œuvres littéraires des Premiers Peuples nous invitent à repenser les fondements des sociétés américaines, québécoise dans notre cas, à partir de la perspective autochtone. Dans cet essai, Jean-François Létourneau définit une poétique du territoire inspirée par le travail d’écrivains autochtones. Ces derniers actualisent dans leurs textes des sensibilités qui s’enracinent dans l’histoire millénaire de l’Amérique. Ils convoquent une vision du monde en phase avec l’histoire et la culture de leur nation tout en renvoyant les lecteurs aux non-dits qui grèvent les sociétés américaines, notamment dans leur façon de concevoir le territoire.

Table des matières

Table des matières
Page couverture 1
Crédits / Catalogage 4
Page titre 5
Citation 7
Préambule 9
Introduction 15
L’Amérique et l’illusion du « Nouveau Monde » 16
Le territoire américain 18
Le territoire : une terre d’entente ? 20
Le territoire : le conflit de la terre 21
Le territoire et la poésie des Premières Nations 23
1 – Revenir 27
Revenir en arrière 29
Revenir par la littérature 32
Revenir vers l’imaginaire du continent 34
Revenir vers soi ? 36
Revenir sur nos relations : le choc de la crise d’Oka 38
Revenir sur le « Nouveau Monde » 41
Revenir : comment enfin arriver en Amérique ? 45
Vers de nouvelles formes de territorialité 47
Vers une poétique du territoire 50
2 – L’écho d’une parole 53
Un patrimoine oral riche et ancien 54
Une richesse niée par l’Europe 55
Se méfier de l’écriture 58
L’écriture comme prolongement de la tradition orale 60
« Mishapan Nitassinan » 62
La valeur des toponymes 64
« Nitshisseniten E Tshissenitamin » 66
S’approprier la littérature écrite 69
L’engouement pour les littératures autochtones 74
L’enseignement des littératures autochtones 76
Les mots en partage 78
3 – Écouter 83
La poésie : une façon d’écouter 84
Dialoguer avec les anciens : le village d’Éléonore Sioui 86
Joséphine Bacon ou apprendre à écouter 88
Une histoire d’amour avec le territoire 90
Au-delà du silence 91
La parole d’une mémoire commune 93
Dialoguer avec la Terre : Rita Mestokosho et la pensée du territoire 94
Une conscience ancienne 96
Problèmes actuels 99
Dialoguer avec les autres : le pari de Jean Sioui 103
L’avenir voit rouge : dépasser le manichéisme 105
Au-delà des stéréotypes 109
Écrire pour se retrouver 112
4 – L’écho d’un mouvement 119
Le CILAF et l’ouverture sur le monde 121
Aimititau ! Parlons-nous ! : le reve de Laure Morali 123
Un territoire en partage ? 127
La participation des pionniers 129
L’ignorance assumée 132
Échanger entre Sauvages 133
Les limites du dialogue 135
Les retombées du projet 139
Parlons-nous de la Romaine : Mestokosho et Le Clézio 141
5 – Se dire 145
Les paysages du passé et du présent 148
Les paysages intimes et collectifs 151
L’ici maintenant américain 155
Parcourir le territoire des ancêtres 156
Un désir de filiation 159
Du territoire ancestral au territoire actuel 161
Le territoire actuel : la quête d’un retour à soi 163
Le territoire actuel : une vision continentale 165
La singulière quête de Marie-Andrée Gill 167
Inventer le territoire de l’avenir 170
Inventer le territoire de l’avenir : la femme-territoire 172
Conclusion 177
Remerciements 184
Bibliographie 185
Table des matières 197
Dans la même collection 200
Quatrième de couverture 202