L'Afrique postocoloniale en quête d'intégration

L'Afrique postocoloniale en quête d'intégration
  • Éditeur québécois

Expression du sentiment de solidarité parmi les Noirs d’ascendance africaine victimes de l’esclavage et de la discrimination, la pensée panafricaniste attire l’attention dès les années 1920. Cette idéologie qui vise à libérer l’Afrique de la domination coloniale est surveil­lée de près par des autorités qui y voient la source d’une pensée séditieuse. Après la décolonisation, dans un contexte international marqué par la Guerre froide, l’unification continentale devient alors pour ses promoteurs la voie idéale pour assurer la survie et le renouveau de l’Afrique. Bien que l’écrasante majorité des chefs d’État soit convaincue de la nécessité de l’union, les désaccords sur la périodisation et la forme de l’intégration à bâtir conduisent dès 1963 à la primauté de l’Afrique des États-nations au détriment de l’union continentale.

Après des décennies de désaffection, la pensée panafricaniste renaît dans les années 2000, notamment avec le Nouveau parte­nariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) et le lancement de l’Agenda 2063 comme réponses aux défis de la mondialisation. L’auteur expose ici la complexité des enjeux de cette quête de réin­vention et de renaissance dans l’Afrique postcoloniale, tout en soulignant ses divergences ainsi que son inéluctable constance.

Table des matières

Table des matières
L'Afrique postocoloniale en quête d'intégration 1
Avant-propos 9
Remerciements 10
Introduction 11
L’Europe et la fabrique de l’Afrique 23
Chapitre 1 23
Le poids des traites de part et d’autre de l’Atlantique 24
L’édification des frontières et la création de l’indigène 33
L’idéal panafricain pendant la deuxième moitié du xxe siècle 45
Chapitre 2 45
Émanciper et affirmer l’Afrique pour l’unifier (1937-1959) 46
Réinventer et concrétiser l’unité (1960-1970) 52
L’OUA, le panafricanisme et le problème des frontières 61
Les défis du panafricanisme dans un nouveau millénaire 66
Les débats au sein du mouvement panafricain américain 71
Chapitre 3 71
La conscience unitaire d’un «peuple dispersé» 72
Les figures tutélaires de Garvey et de Du Bois 73
La marche vers la Conférence de Manchester 81
Chapitre 4 83
Le transfert de l’idéal panafricain de l’Amérique à l’Afrique 83
Diffuser la cause des Noirs: militance et thuriféraires 84
L’articulation d’une idéologie aux réalités africaines 91
Acteurs et activités panafricanistes sous surveillance 97
Chapitre 5 107
Un projet d’intégration source de division (1960-1965) 107
Les imaginaires idéologiques et les antagonismes de l’intégration 110
Solidarités et divergences de vue sur l’intégration 118
Addis-Abeba: symbole d’unité et lieu de rupture 121
Des antagonismes persistants pour une solidarité minimale 128
Chapitre 6 131
Perspectives, enjeux et renouveaux au xxe siècle 131
La déflation du panafricanisme politique et radical 133
Entre catharsis et nouvelles initiatives 140
Origines et objectifs du NEPAD 142
Plaidoyers pour l’édification d’un nouvel ordre panafricain 152
L’Agenda 2063 ou la nouvelle aventure africaine 158
Conclusion 167
Sources et bibliographie 173
I) Conceptions et écrits des pères du panafricanisme 173
II) Archives coloniales et diplomatiques 175
III) Organisation de l’unité africaine (OUA) et Union africaine (UA) 176
IV) Bibliographie 176
V) Émissions radiophoniques 182
VII) Publications de Jeune Afrique 182