Qui maîtrise les vents connaît son chemin

Qui maîtrise les vents connaît son chemin
  • Éditeur québécois

Dans le jardin du docteur Julius Brunner, les arbres sont en fleurs. Rosa tient la main de son grand-père et contemple avec lui le monde bleu-vert. Tout à l’heure, elle trottinait autour de Lina, sa grand-mère, dans la vaste maison qui les accueille tous, la petite-fille rayonnante, son frère, ses parents. Le vieux médecin de campagne profite des derniers moments que sa santé précaire lui donne à vivre et goûte le plaisir d’être de retour chez lui. Dénoncé par une serveuse du village voisin et accusé d’avortement, il avait en effet été placé en détention préventive dans un asile d’aliénés. Là-bas, Julius se réfugiait dans ses souvenirs, dont un merveilleux voyage en montgolfière et une guerre d’attente, tandis que le psychiatre s’entêtait à évaluer l’état de ses facultés intellectuelles.

En s’appuyant sur de nombreux extraits d’archives judiciaires et psychiatriques, et dans une langue magnifique, Verena Stefan nous livre avec un extrême raffinement le roman documentaire d’une vie hors du commun et d’une affection éperdue.

Traduction de l'allemand par Céline Hostiou, revue par l'auteure