Napoléon Ratté, le conquérant du mont Chapeau

Napoléon Ratté, le conquérant du mont Chapeau
  • Éditeur québécois

« – Mais je te promets une chose, ajoute Lisandru : je vais faire l’escalade du mont Chapeau dès cet été.
Napoléon doute que son grand-père soit capable de faire une pareille escalade. Peu de gens sont montés jusqu’en haut. Surtout, personne de cet âge. Il a entendu parler d’un passage particulièrement difficile, qu’on a surnommé « la coulée de la mort » même s’il ne s’y est jamais tué personne.
C’est une montée abrupte remplie de cailloux qui ont tendance à débouler en vous entraînant avec eux vers un précipice. (...) »

« Pour la première fois, Napoléon songe qu’il va peut-être mourir en même temps que son grand-père... »