La Jeune Fille au piano
  • Éditeur québécois

Montréal, 1894. Anne Alarie, seize ans, débarque dans la métropole afin d'entamer des études en musique à l'Institut Nazareth. Aveugle depuis l'enfance, la fille du ramancheur de Saint-Léon-le-Grand se retrouve loin du cocon familial, et son arrivée dans ce nouvel environnement ne se fera pas sans heurt ; la vie au pensionnat, l'enseignement des religieuses, les amitiés féminines et les premiers émois amoureux baliseront ce passage vers l'âge adulte et la métamorphoseront.
Nul besoin d'avoir lu La Saline pour savourer La Jeune Fille au piano. Toutefois, les lecteurs de cette trilogie seront heureux de retrouver l'univers de cette saga puisque Louise Lacoursière reprend le fil de son histoire en développant des personnages secondaires forts qui croiseront Anne Alarie dans des moments riches en rebondissements.