La Crise d'Oka

Au-delà des barricades

Livre numérique

La Crise d'Oka
  • Éditeur québécois

La crise d'Oka de 1990 marque, par son caractère violent et sa durée, un tournant dans l'histoire des relations entre l'État québécois et les Autochtones. Plusieurs affrontements et 78 jours de crise laissent un souvenir amer, tant du côté des populations que chez les responsables politiques. À la suite de cet été des Indiens, plusieurs questions demeurent sans réponse et certains enjeux restent encore incompris, notamment la gestion de la crise par le gouvernement provincial.
Lors du conflit, l'attitude des responsables politiques semble chaotique, et leurs choix, discutables. Ces réactions répondent à une lecture bien précise de la situation, mais les motivations qui ont guidé leurs actions sont encore mal connues à ce jour.
Émilie Guilbeault-Cayer utilise la crise d'Oka comme révélateur de l'évolution des relations entre l'État québécois et les Autochtones. Un sujet qui demeure criant d'actualité.
Émilie Guilbeault-Cayer est candidate au doctorat en histoire à l'Université Laval. Ses recherches s'inscrivent dans le champ de la culture politique canadienne et des relations entre l'État et les Autochtones durant la période contemporaine. Elle s'intéresse notamment au discours des responsables politiques et aux mutations dans les attitudes des gouvernements face aux revendications amérindiennes.

Table des matières

Table des matières
La Crise d'Oka. Au-delà des barricades 1
Remerciements 7
Introduction 9
Un contexte particulier 12
Oka comme théâtre de prise de décisions 14
CHAPITRE PREMIER • Les relations entre l’État québécois et les Autochtones du Québec avant 1990: un problème peu urgent 25
Les Autochtones du Québec: un cas particulier 28
Les 15 principes de 1983 et la Reconnaissance des onze nations amérindiennes vivant en territoire québécois de 1985 39
Les fondements de la politique étatique québécoise, 1988 50
Le règlement des revendications ­autochtones: la voie juridique 54
Le processus de décision politique avant la crise d’Oka 60
CHAPITRE II • La crise d’Oka : événement-clé dans les relations entre État québécois et Autochtones du Québec 67
Un diagnostic politique à plusieurs volets 70
Pronostic politique: éviter la Loi sur les mesures de guerre 90
La thérapie politique: solutions pour désamorcer la situation 100
CHAPITRE III • L’après-Oka: l’ère des négociations 115
De Kanesatake au monde: internationalisation de la cause autochtone 119
«Pour une nouvelle relation»: changement de cap dans les politiques gouvernementales 135
La «Paix des Braves»: une entente-modèle? 160
Conclusion 169
ANNEXE 1 • Les 15 principes, adoptés par le Conseil des ministres le 9 février 1983 181
ANNEXE 2 • Reconnaissance des onze nations ­amérindiennes vivant en territoire québécois 185
Bibliographie 189
Table des matières 201