Le Grand Vertige
  • Éditeur québécois

Dans ce roman de Martine Latulippe, il y a d’abord du suspense. De la tension. Mais au delà du suspense, il y a aussi les grandes émotions qu’Éloi, quinze ans, doit vivre. Est-ce que l’amour est bien comme il l’avait imaginé? Et l’amitié? Jusqu’où est-il prêt à aller pour être accepté? Pour être comme les autres? Confronté à des tonnes de questions et de doutes, Éloi est mêlé comme il ne l’a jamais été. Et parions que chaque adolescent se reconnaîtra un peu dans ses questionnements et ses hésitations…

Il a les poignets attachés aux rails, les yeux bandés, la bouche bâillonnée… et le train arrive dans moins de dix minutes! Comment Éloi a-t-il pu se retrouver dans une situation pareille? Lui qui a toujours eu une vie calme, tranquille. Mais ça, c’était avant de connaître Cassandre. La superbe et troublante Cassandre qui, avec son groupe d’amis, entraînera Éloi dans toutes sortes d’aventures, lui montrera qu’il existe aussi, au lieu du petit chemin tranquille, un fil de fer. Selon Cassandre, la vie est trop courte pour se contenter de petites émotions. Il faut prendre des risques, frémir, vivre de grands frissons. Éloi succombe au charme de Cassandre, mais a-t-il vraiment envie de marcher sur ce fil de fer? Et s’il avait le vertige?